Numérotation Sosa-Stradonitz

Dernière mise à jour :

Cette méthode de numérotation ascendante a été inventée en 1590 par l’allemand Michel Eyzinger. Elle a été reprise en 1676 par l’espagnol Jérôme de Sosa puis en 1898 par l’allemand Stephan Kekule von Stradonitz.

La méthode Sosa-Stradonitz attribue le numéro 1 à l’individu étudié, dénommé de cujus ou probant. Le numéro 2 est attribué au père de cet individu et le numéro 3 est attribué à sa mère. Un homme a un numéro double de celui de son enfant. Une femme a un numéro double de celui de son enfant augmenté de un.

Michael von Aitzing plus connu sous le nom de Michel Eyzinger était un historien et généalogiste allemand. Il est né vers 1530 à Obereitzing en Autriche et est décédé en 1598 à Bonn en Allemagne. En 1590, il invente un système de numérotation dans son ouvrage Thesaurus principum hac aetate in Europa viventium… 1.

Extrait de Thesaurus principum hac aetate in Europa viventium… [Source : Wikipédia]
Noticia de la gran Casa de los Marqueses de Villafranca… [Source : Wikipédia]

Jérôme de Sosa était un moine généalogiste espagnol. Il est né à Freixo de Numão au Portugal et est décédé en 1711. En 1676, il reprend le système de numérotation de Michel Eyzinger dans son ouvrage Noticia de la gran casa de los marqueses de Villafranca… 2.

Stephan Kekule von Stradonitz était un juriste, savant indépendant et généalogiste allemand. Il est né le 1er mai 1863 à Gand en Belgique et est décédé le 5 mai 1933 à Berlin en Allemagne. En 1898, il décrit un système de numérotation dans son ouvrage Ahnentafel-Atlas. Ahnentafeln zu 32 Ahnen der Regenten Europas und ihrer Gemahlinnen 3.

Stephan Kekule von Stradonitz [Source : Wikipédia]

Références bibliographiques

  1. Michael von Aitzing, Thesaurus principum hac aetate in Europa viventium, quo progenitores eorum… simul ac fratres et sonores inde ab origine reconduntur… usque ad annum…, 1590, Éditions G. Kempensem
  2. Jerónimo de Sosa (O.F.M.), Noticia de la gran Casa de los Marqueses de Villafranca, y su parentesco con las mayores de Europa, en el arbol genealogico de la ascendencia… del excelentisimo señor D. Fabrique de Toledo Osorio…, 1676
  3. Stephan Kekule von Stradonitz, Ahnentafel-Atlas. Ahnentafeln zu 32 Ahnen der Regenten Europas und ihrer Gemahlinnen, 1898-1904, Éditions J. A. Stargardt